fleurs3
Ensemble en chemin…

Notre raison d’être

 

«  Faire du bien aux
personnes en
burnout,
aux pèlerins et aux
Chemins de
pèlerinages  »

fleurs2
Marie et Olivier

La genèse de l’Association
« Fleur au chapeau »
Marie-Noëlle, Olivier et Jean

J

 

2 fleurs orange

En pratique

Créer un gîte d’accueil pour pèlerins (14) et un lieu de vie pour personnes en burnout (4). Donner l’occasion, sans l’obliger, aux deux populations de se rencontrer. Créer un cercle vertueux d’entraide entre ces deux populations. Le gîte pour pèlerins est un accueil familial, un lieu de partages et d’échanges et en libre participation aux frais (Donativo).

La participation financière des personnes en burnout est en principe limitée aux frais de fonctionnement et d’amortissement. Il sera néanmoins tenu compte des capacités de contribution de chacun.

L’activité s’accorde à son environnement et les liens sont créés avec les forces vives de la région pour favoriser notamment les circuits courts de fonctionnement.

L’ensemble est financièrement en équilibre.

Nos valeurs

Solidarité, Simplicité, Partage, Écoute, Bienveillance, Chacun est unique, Créer du lien.

Olivier a été atteint d’un burnout en mars 2017 qui aura duré un an et demi, pour un retour au travail en octobre 2018. Son chemin de guérison il l’a fait essentiellement sur les Chemins de Compostelle et d’Assise qui l’ont littéralement ramené à la Vie (physique, mentale, morale). 

Marie est photographe professionnelle, elle est bénévole dans une unité de soins palliatifs et a, pour ce faire, suivi une formation à l’écoute. Elle suit actuellement une formation en « Hypnothérapie Eriksonienne ».

Marie a fait ses premiers pas sur les chemins de Compostelle il y a plus de 15 ans et n’a pas manqué un rendez-vous annuel depuis lors. Ensemble, Marie et Olivier totalisent plus de 11.000 kms à leur compteur jacquaire.

C’est donc tout naturellement que l’idée de créer un lieu d’accueil pour pèlerins et personnes en burnout a germé au sein de leur couple. L’idée est de permettre une rencontre totalement libre entre ces deux groupes de personnes et de créer un cercle vertueux où chacun se sent utile à l’autre. 

Jean ami de toujours,  a rejoint également le projet.